"Elle ne voulait pas être reine"

Datum: 
maandag, 29 november, 2021 - 18:00
Plaats: 
Universitaire Stichting

Causerie met schrijver Marc Roche over Elisabeth II in verband met zijn boek "Elle ne voulait pas être reine" (F) gemodereerd door Madame Colette Braeckman, journaliste bij de "Soir", gevolgd door receptie. 

Aangezien de activiteit in het Frans doorgaat, wordt de verdere informatie enkel in het Frans gegeven.

Info over de auteur

Après avoir été correspondant du Monde à Londres pendant trois décennies, Marc Roche est aujourd’hui correspondant du Point, éditorialiste au Soir et commentateur à la BBC.   Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont La Dernière Reine, Elizabeth II, une vie un règne, Le Brexit va réussir et La banque, une enquête sur Goldman Sachs, ainsi que de deux documentaires financiers remarqués pour Arte.

Natif de Bruxelles,  l’auteur est diplômé d’économie de l’Université libre de Bruxelles, de relations internationales (John Hopkins University) et en journalisme (Columbia University).   

Info over de inhoud van het boek

« Mon champagne était un tantinet acide. Le tournedos plus que bien cuit avait souffert du retard du Président français. Ma crème brûlée était granuleuse » Ainsi Marc Roche décrit-il son dîner à Buckingham avec sa voisine de table : Elizabeth II.

C’est la femme la plus célèbre au monde. Devenue reine par accident, après la disparition prématurée de son père, elle a réussi à surmonter toutes les crises et même à préserver une monarchie apparemment archaïque dans une société moderne.  Au prix de concessions à l’air du temps ? Contrainte et forcée.

En fait, la souveraine, âgée de 95 ans, n’a jamais donné d’interview à la presse ! Même à ses plus proches collaborateurs, elle ne se livre jamais.

Son langage est codé : un « Etes-vous sûr ? » signifie un refus définitif. Un « En quoi cela peut-il aider ? » veut dire « Voilà une idée totalement saugrenue ». Le sourcil levé, une petite toux, les lèvres pincées, une légère hésitation, cette femme énigmatique susurre avec gravité son leitmotiv éternel, « I see. »

Ce document lève bon nombre de zones d’ombres sur une personnalité que l’auteur a eu la chance de rencontrer à bon nombre de reprises en tant que journaliste installé à Londres depuis plus de trois décennies, très bien introduit à la Cour d’Angleterre. Une biographie transgressive, sortant des sentiers battus, mais très informée et servie par une écriture romanesque.