WELCOME BACK CONCERT

Date: 
mercredi, 9 juin, 2021 - 19:30
Endroit: 
Fondation Universitaire
Rendez-vous: 
mercredi le 9 juin 2021 avant 19h25.

 

Pour notre ré-ouverture le 9 juin, nous avons eu le plaisir de vous proposer en exclusivité le concert de jazz Manoir de mes rêves avec Philip Catherine (electric guitar), Paulo Morello (electric & acoustic guitar), Sven Faller (bass), suivi d'une petite réception (boissons et accompagnements). Ce fut un évènement convivial et un vrai plaisir de revoir les membres.

 

Qui est Philip Catherine?

Depuis les années '60 Philip Catherine est une figure importante de la scène du jazz européen. Sa collaboration avec des grands artistes comme Charles Mingus, Chet Baker, Stéphane Grappelli, Dexter Gordon, Larry Coryell, Tom Harrell, NHOP, pour n'en nommer que quelques-uns, son style et sonorité uniques, son engagement musical, ont été importants et d'une influence incontestable sur le jazz contemporain européen.

Que ce soit en duo, trio, quartet sextet  ou avec cordes, Philip Catherine choisit avec intuition des formules et musiciens qui lui donnent la possibilité de déployer toutes les facettes de sa musique, allant d'un groove irrésistible et une sonorité parfois rock, à ces envolées lyriques et intenses dont il est un maître.    Il envoûte l’auditeur par ses compositions d’un lyrisme naturel, où le swing reste un ingrédient essentiel.   

Philip Catherine a reçu de nombreux prix, dont le prix "BIRD" en 1990 North Sea Festival en même temps que Stan Getz, le "Django D'Or" (1998) à Paris pour "Meilleur artiste de jazz européen", le ZAMU "Lifetime Achievement Award" (2001) et le ZAMU Award "Meilleur musicien" (2002). En 2002 il reçut le titre de «Maestro Honoris Causa» du Conservatoire d'Anvers (titre qui avait été donné les années précédentes à des artistes réputés comme Jos van Immerseel, Sigiswald Kuijken et Toots Thielemans). En mai 2016 il a reçu le prix du «Meilleur guitariste international» au «ECHO JAZZ AWARDS 2016» à Hambourg, Allemagne.

Pour utiliser les mots de Francis Marmande dans ‘Le Monde’ :   « Philip Catherine est un des derniers “romantiques” du jazz. Philip Catherine ne joue pas de la musique : il est la musique.  Un lyrisme à fendre l’inconscient. Musique, musique, parfois avec ces airs de simplicité qui vous font croire que rien n’est plus facile que d’observer un photon dans sa course.   Le grand art. » 

Le trio

Philip Catherine – electric guitar
Paulo Morello – electric & acoustic guitar
Sven Faller – bass

Philip Catherine et Paulo Morello se sont rencontrés en 2010 au Festival de jazz de Burghausen. En 2017 ils ont fait équipe avec le bassiste Sven Faller pour entamer une véritable collaboration.

La chimie de ce trio s’est avérée juste et a conduit à un grand nombre de concerts. Après avoir poursuivi avec succès leur tournée en 2018 ils décident qu'il était temps de documenter leur collaboration dans un enregistrement, qu'ils ont nommé d'après l'une de leurs compositions préférées de Django Reinhardt: "Manoir de mes rêves".

Une grande partie du répertoire du groupe est basée sur du matériel originaire de Paris des années 50 et 60, des chansons que Philip Catherine adorait quand il était jeune,  comme par exemple "Les Amoureux des Bancs Publics" de Georges Brassens.

"Pas Encore" (ainsi que "l'Ombrelle et le Parapluie") est de Henri Salvador et est basé sur les paroles de Boris Vian.  Notons au passage que Salvador, avant de percer comme l'une des grandes voix de la chanson française,  a brièvement joué dans le groupe de Django Reinhardt. Reinhardt lui-même est représenté non seulement par la chanson titre mais aussi par sa composition "Swing 39",  ainsi que par les standards de jazz "Insensiblement" et  "I'll See You in my Dreams" qui figurent parmi ses mélodies les plus emblématiques. "Jardin d’Hiver" est du grand organiste Eddy Louiss.  La célèbre Bossa Nova, "Recado", également des années 60, cadre parfaitement dans ce répertoire et se révèle un parfait véhicule pour montrer les forces du trio.  

Parmi les nouveautés citons deux chansons associées à la chanteuse belge Maurane : "Les Uns contre les Autres“ (écrit par Michel Berger) que Philip a repris dans son répertoire après la mort récente de la chanteuse,  et "Enfant des Etoiles" qui a été écrite pour Maurane par l’ami belge de Philip, Evert Verhees. Ainsi que "To Philip", composition du pianiste Nicola Andrioli, qui est l'un des points forts de l’album.